Le coup de grâce au moteur à combustion n’est pas suffisant ! Chronique de Bas van der Weerd

Actualités France

Publication ou dernière mise à jour le 10/06/2022

Avant-hier, lors de leur session plénière à Strasbourg, les parlementaires européens ont décidé à une assez large majorité que les constructeurs automobiles devaient réduire de 100 % les émissions de CO2 des voitures d’ici 2035. Le coup de grâce au moteur à combustion interne. Mais cela ne suffit pas.

Un moteur à combustion 100% propre n’est pas non plus la solution

Donc plus de moteurs diesel et à essence dans les nouvelles voitures d’ici 2035. À moins qu’une technologie ne soit développée quelque part pour permettre à ces moteurs de brûler sans aucune émission. Mais là où il y a du feu, il y a aussi de la fumée (émissions). À moins que le carburant utilisé soit si « pur » et si composé que les émissions ne peuvent pas nuire à l’environnement. C’est pourquoi certaines personnes développent des moteurs à combustion qui utilisent l’hydrogène ou même l’eau comme carburant. Tout cela est bien beau, mais le rendement de ces moteurs est encore plusieurs fois inférieur à celui d’un moteur électrique. De plus, les moteurs à combustion sont toujours bruyants et le processus du puits à la roue est également tout sauf efficace.

Nous devons changer notre système de transport

Par conséquent, je prévois que le moteur électrique continuera à être la solution pour un…

Source : e-drivers.com

Sur le même sujet :  Tesla Giga Shanghai s'apprête à exporter des milliers de voitures avant de se concentrer sur la production nationale du premier trimestre 2022