Eramet et Suez envisagent de recycler les batteries en France

Actualités France Actualités Internationales

Publication ou dernière mise à jour le 17/03/2022

Le groupe minier Eramet et le groupe de services à l’environnement Suez ont présenté des projets de construction d’une usine de recyclage de batteries de voitures électriques en France d’ici 2024. Plus tard, le matériel gagné là-bas sera également traité sur place.

Eramet produit déjà de grandes quantités de nickel et de manganèse, mais principalement pour le secteur de l’acier – par exemple à partir de mines en Indonésie et en Argentine. Compte tenu de la demande, cependant, l’attention se porte de plus en plus sur le secteur des voitures électriques et là aussi sur le recyclage.

Dans un premier temps, l’usine prévue avec Suez se concentrera sur le broyage mécanique des batteries usagées. Dans ce processus, divers métaux et plastiques sont triés en plusieurs étapes jusqu’à ce que la soi-disant « masse noire » reste à la fin. Il s’agit des matériaux de cathode nickel, cobalt, manganèse, lithium et graphite.

La « masse noire » est ensuite séparée en ses composants individuels dans un processus dit hydrométallurgique afin que les matériaux puissent être réutilisés. Selon l’annonce, une telle usine de raffinage sera examinée à l’étape suivante : à partir de 2025 ou 2026, les deux partenaires pourraient à nouveau gagner des produits compatibles avec les batteries de la masse noire. Quand cette décision doit être prise et quels facteurs influencent la décision ne sont pas clairs dans la communication.

L’article Eramet et Suez prévoient le recyclage des batteries en France est paru en premier sur electrive.net.

Source : www.electrive.net
#Eramet #Suez #envisagent #recycler #les #batteries #France #electrivecom