Avec l’interdiction des voitures à essence à partir de 2035, la ville propre se rapproche

Actualités France

Publication ou dernière mise à jour le 12/08/2022

Chronique de Herman Keijsers, directeur des ventes internationales et des intégrations chez Shell Recharge Solutions Europe

En juin dernier, le Parlement européen a décidé d’interdire définitivement les voitures à moteur à combustion dans l’Union européenne. À partir du 1er janvier 2035, il ne sera plus possible d’acheter une nouvelle voiture fonctionnant à l’essence, au diesel ou au gaz. Cette mesure est un élément important des plans de l’Union européenne en matière de « Green Deal », qui visent à rendre notre continent climatiquement neutre d’ici 2050. Il est donc grand temps de se préparer à ce changement, et d’accélérer la transition vers la mobilité électrique.

La transition exige des solutions

Avant l’entrée en vigueur de la loi, le secteur des VE doit encore relever des défis majeurs. Sur le même sujet : Le Bentley EXP 100 GT Concept annonce la GT de 2035. Une transition de cette ampleur et de cette complexité nécessite une coopération étroite dans la chaîne, au bénéfice des innovations et des progrès d’échelle nécessaires.

Des solutions telles que la recharge intelligente et dynamique peuvent répondre en partie aux besoins en énergie à court terme, mais à long terme, il est essentiel de résoudre, entre autres, la congestion des réseaux. Puis, à partir de 2035, tous les VE en circulation pourront…

Source : e-drivers.com

Lire aussi :
Lors de l’ePrix, ABB nous a invité à une rencontre brève mais…