Peut-on faire confiance aux journalistes automobiles en ce qui concerne les voitures électriques ?

Actualités France

Publication ou dernière mise à jour le 15/08/2022

Malheureusement, la réponse est non. Et ça s’explique facilement : ces gars-là (il y a très peu de filles) sont des passionnés de voitures à essence. Ils viennent de passer 20 ans, 30 ans, 40 ans à soupeser et analyser les performances des moteurs 4 cylindres, 6 cylindres, 8 cylindres. Ils ont eu le grand frisson en essayant des Porsche, des Jaguar, des Lotus. Ils ont parfois deux ou trois voitures à essence à la maison qu’ils chérissent et entretiennent avec passion.

Et là, arrivent les voitures électriques qui sont fort différentes, qui n’ont ni piston, ni transmission, ni odeur d’essence et qui n’émettent aucun son, pas même un petit vroom vroom. Comment voulez-vous qu’ils réagissent à cela ? C’est toute leur vie les voitures à essence ! 

Audi TT avec un bon vieux moteur à gaz !

On pourrait comparer ça à un amoureux des machines à écrire au début des années ’80. Imaginez, il en possède plusieurs, il sait comment les ajuster, les entretenir. Il adore écrire sur l’une et sur l’autre selon le genre de travail qu’il fait. Arrivent les ordinateurs… Comment pensez-vous qu’il va réagir ? C’est sûr qu’il aura un mal fou…

Source : roulezelectrique.com