Londres agrandit considérablement sa zone à faibles émissions

Actualités France Actualités Internationales

Publication ou dernière mise à jour le 27/10/2021

Le gouvernement de la ville de Londres a étendu la zone à très faibles émissions (ULEZ) au nord et au sud de la rocade. L’ULEZ agrandie est maintenant 18 fois plus grande que la zone d’origine du centre de Londres.

L’extension à exactement ces dimensions a été annoncée en juin 2018 – pour 2021. L’ULEZ comprend désormais la zone urbaine de Tottenham au nord et de Brixton au sud de la capitale britannique. Dans un communiqué du bureau du maire Sadiq Khan, il est dit que la zone de 380 kilomètres carrés couvre désormais environ un quart de la zone métropolitaine de Londres, 3,8 millions de personnes vivent dans cette zone.

La zone à très faibles émissions n’est pas une zone à zéro émission, les moteurs à combustion peuvent donc continuer à rouler dans cette zone – sous certaines conditions. Les moteurs à essence de la norme antipollution Euro4 introduite en 2005 et le diesel de l’Euro6 introduit en 2015 ne sont pas concernés, pas plus que les voitures électriques. Les véhicules plus anciens doivent payer 12,50 livres (environ 14,80 euros) par jour pour être autorisés à entrer dans la zone – en cas d’infractions …

Lire la suite (en allemand)…

www.electrive.net